please insert your fist into my cunt. the fappening bi orgy fuck and suck frenzy.

+352 22 73 27

gorgeous teen tugging cock outdoors in pov. fuq hd

Histoire

Le fondateur

Rodolphe Hertz, issu d’une famille nombreuse commence sa carrière chez BONN Frères. Après son mariage avec Emilie Fichtler, native de Colmar (France), il fonde, avec son épouse, un magasin de meubles à Luxembourg sous l’enseigne « CHAMPAGNE et HERTZ ».

Réfugié aux USA pendant la deuxième guerre mondiale, Rodolphe Hertz y gagne sa vie comme vendeur de Meubles.

Les débuts

De retour des États-Unis en 1946, Rodolphe et Emilie Hertz ouvrent sous l’enseigne de « Rodolphe HERTZ », un commerce de tapis et rideaux au premier étage de l’immeuble situé au 9, Grand’Rue à Luxembourg.

En 1948, « Rodolphe HERTZ » déménage au 34 Grand’Rue.

Les années 50

Le 1er août 1955 Danielle Hertz rejoint l’entreprise de son oncle pour y travailler comme secrétaire.

En 1959 Guy Aach, jeune fiancé de Danielle Hertz, s’initie pendant quelques mois au fonctionnement du négoce de la Grand’Rue avant de partir en stages pratiques auprès de maisons spécialisées pour parfaire ses connaissances dans le domaine du tapis d’Orient à Genève et en matière de moquettes et rideaux, d’abord à Stuttgart puis auprès de la firme Louis De Poortere, le plus grand fabricant de tapis en Europe.

Après leur mariage en 1960, Danielle et Guy Aach-Hertz, gèrent ensemble la maison « Rodolphe HERTZ » avant de racheter le fonds de commerce et de devenir les propriétaires de la société à part entière.

Les années 60-70

Le 1er Février 1963, ils deviennent propriétaires du magasin et s’attachent à en élargir l’offre – surtout en tapis d’Orient.

Ils entreprennent leur premier « voyage d’achat » en Iran et en Afghanistan et choisissent dans les centres artisanaux des tapis pour l’importation directe. Les voyages d’achat en Orient et la sélection des pièces sur les lieux de production et les expositions de tapis par styles et provenances font, depuis lors, partie des traditions de la maison.

Tapis HERTZ rejoint une société issue de membres de l’ancienne Vetega-Gilde, et deviendra plus tard, et ce pendant plusieurs années, « Le Consulat du Tapis », avec comme mission de veiller à la sauvegarde d’une pièce importante du patrimoine culturel mondial : Le beau tapis d’Orient.

Les années 80

En vue de l’importance croissante des stocks permanents, Tapis HERTZ ouvre en 1980 un magasin-dépôt à Limpertsberg.

1981 est une année d’importants changements: Tapis HERTZ déménage pour s’installer à l’adresse actuelle, au coin Grand-Rue/rue des Capucins.

Après plusieurs stages en Allemagne, Joe Aach rejoint ses parents dans l’entreprise familiale. Il y restera actif jusqu’à son décès accidentel, en mai 1996.

En 1989 est annoncé la fermeture du magasin à Limpertsberg et l’ouverture d’un grand « hall de vente et de dépôt » au 259, route de Luxembourg”  à Helfent-Bertrange.

Le années 90

Après ses études à Paris – BTS en action commerciale et diplôme d’architecte d’intérieur – Nathalie Aach rejoint ses parents en 1994 pour renforcer l’entreprise familiale.

A l’occasion de son jubilé en 1996, Tapis HERTZ agrandit sa surface de vente par l’annexe d’une maison voisine et restaure, tout en préservant le beau cadre original, les locaux de l’ancienne Chapellerie KIOES – 11, rue des Capucins.

Depuis l’avénement de S.A.R. le Grand-Duc Henri, Tapis HERTZ s’est vu octroyer l’important titre de Fournisseur de la Cour grand-ducale.

Les années 2000

En février 2002, Tapis HERTZ rénove le rez-de-chaussée pour en faire un magasin moderne, plus aéré et accueillant.

L’année 2003 apporte de nouveau changements dans la structure de l’entreprise. Nathalie Aach devient Gérante aux côtés de ses parents.

Depuis 2010

En août 2012, il est décidé de quitter la rue des Capucins et de réorganiser la maison mère en faisant quelques transformations.

En mai 2013, une nouvelle étape est franchie avec l’ouverture d’un magasin de 270 m2 dans l’extension sud du Centre Commercial de “La Belle Etoile”.

En octobre de la même année, Danielle et Guy Aach prennent leur retraite après plus de 55 ans au service de la maison.

Mi-novembre 2019, la maison-mère quittera la Grand’Rue après 73 années pour continuer son histoire sous une autre constellation mais toujours avec le même souci de qualité du service et de l’offre proposés à ses clients.